J’ai testé pour vous : Phenix, une application anti gaspillage alimentaire

Depuis quelques mois, j’utilise régulièrement l’application anti gaspillage alimentaire Phenix et je me suis dit qu’il était temps de vous en parler. Moins connue que sa cousine TooGoodToGo, en tout cas dans ma région, elle vaut le détour.

En France, le gaspillage alimentaire représente selon le ministère de la transition écologique 10 millions de tonnes de produits chaque année. Non content de prélever inutilement des ressources naturelles, le gaspillage alimentaire créé également des déchets qu’il est nécessaire de traiter avec les coûts que cela génère.

Ces 10 millions de tonnes émanent de toute la chaîne alimentaire :

  • 32% au cours de la production : produits mal calibrés, moches, abimés, périmés
  • 21% en phase de transformation : produits mal calibrés, erreurs de recettes, perte liée à la préparation
  • 14% pendant la distribution : produits abimés ou périmés
  • 33% au moment de la consommation (soit 30 kg par personne et par an, hors restauration collective) : produits oubliés, périmés ou jugés inconsommables.

En tant que consommateur, nous pouvons jouer directement sur deux leviers : la distribution et la consommation.

Cuisiner les restes, faire ses courses en fonction de menus préétablis, vider régulièrement ses placards, frigos et congélateurs… Il y a de nombreuses façons de diminuer le gaspillage alimentaire à la maison. Mais celle dont je voulais vous parler aujourd’hui, c’est l’achat de produits à DLC très courtes et c’est exactement ce que propose Phenix, une application anti gaspillage alimentaire.

C’est quoi Phenix exactement ?

Phenix est une entreprise labellisée entreprise solidaire et d’utilité sociale. Créée en 2014, l’entreprise a l’ambition de mettre fin au gaspillage alimentaire et s’appuie pour cela sur trois piliers : le don aux associations caritatives, le don pour l’alimentation animale pour ce qui n’est plus consommable et la mise en vente à petit prix sur son appli pour sauver les invendus.

Cette entreprise anti gaspillage alimentaire sauve ainsi l’équivalent 120 000 repas par jour soit environ 50 tonnes de déchets évités. Travaillant aussi bien avec les petits commerces qu’avec les hypermarchés, les grossistes ou les industriels, l’entreprise agit sur la quasi totalité de la chaîne alimentaire. Elle propose même des conseils en économie circulaire pour inviter les entreprises à mieux gérer leurs ressources et leurs déchets. Des arguments qui ont fait mouche à mes yeux.