mettre en place un budget

Cette semaine sur Instagram, j’ai présenté le livre « J’arrête de surconsommer ». Une vraie révélation pour moi qui a marqué le début de mon histoire d’amour avec la tenue d’un budget.

Comme beaucoup, je n’ai pas appris à créer puis à tenir un budget à l’école. Et si mes parents ont sans doute tenté de m’inculquer quelques bases, mes premiers salaires n’ont pas été signe de raison et encore moins de projection. Quand je me suis installée plus tard avec Monsieur, il a bien fallu s’y coller mais sans grand succès. Et puis ma petite maman m’a prêté LE livre qui a tout débloqué J’arrête de surconsommer : 21 jours pour sauver la planète (et mon portefeuille!)

Nous sommes tous des consommateurs et nous pouvons orienter nos achats en fonction de nos valeurs les plus profondes. Que vous soyez novice en la matière ou déjà engagé dans cette démarche, vous trouverez dans cet ouvrage un programme sur mesure pour consommer en conscience et de façon équitable. 1 test pour faire le point sur votre consommation. Des missions à relever pour progresser de façon décomplexée et visualiser vos progrès en un clin d’oeil. […] Des bons plans et une base solide pour faire de vraies économies ! En famille, en couple ou en solo, vous prenez de bonnes habitudes et vous apprenez à consommer moins et mieux. Et si consommer devenait enfin un acte citoyen ?!

Avouez que le pitch fait envie non ? Et tout a été pour moi dans le « une base solide pour faire de vraies économies ». Parce que derrière le livre, il y a aussi un groupe Facebook nommé Gestion budgétaire, entraide et minimalisme qui est une vraie mine d’or participative et bienveillante. Et c’est donc armé de ces deux outils formidables que je me suis lancée dans une vraie planification budgétaire.

Bien préparer son budget

Navrée si vous pensiez le contraire ! Mettre en place son budget, ça nécessite du temps. (Et aussi d’accepter qu’il sera nécessaire de le peaufiner plusieurs fois.) Mais si vous êtes prêt.e.s à quelques efforts, je vous promets que le jeu en vaut la chandelle.

Créer un budget, ce n’est pas partir de rien. Prenez vos relevés bancaires des trois ou mieux des six derniers mois ou encore mieux de l’année entière. Relevez toutes vos dépenses pour pouvoir établir une moyenne pour chaque catégorie : loyer, électricité, frais de santé, courses, shopping… Pensez aussi à rechercher vos dépenses annuelles non mensualisées comme les impôts ou votre facture d’eau par exemple. N’oubliez pas de faire de même avec vos entrées d’argent : salaire, aides… Cette étape est certainement la plus longue mais pas la plus difficile alors accrochez-vous !

Créer un outil qui nous ressemble

mettre en place un budget

Avant de vous lancer, choisissez votre support. Vous sentez-vous plus à l’aise de tenir votre budget sur papier, dans un joli petit carnet que vous aurez toujours sous la main ? Ou est-ce que comme moi vous êtes accro au tableau Excel et à ses formules automatisées ? Ca peut paraître puéril ou superficiel mais vous allez le voir souvent votre budget alors autant que vous l’aimiez un minimum.

Prêt.e à vous lancer ? Commencez par inscrire tous vos revenus mensuels d’un côté puis vos charges fixes d’un autre. On entend par charge fixe toutes les dépenses obligatoires qui vont tomber tous les mois et qui varient peu d’un mois à l’autre : loyer, factures d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone… Personnellement, j’y inscris également toutes les dépenses annuelles que je mensualise sur un compte épargne : frais de réparation voitures, vacances, facture d’assainissement ou d’ordures ménagères, etc…Libre à vous de les regrouper par thématique ou par date de prélèvement. Le principal c’est que l’ensemble vous paraisse logique.

Enfin, n’oubliez pas de vous payer en premier ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Considérer votre épargne comme une charge fixe non négociable. C’est simple : l’argent que vous ne voyez plus sur votre compte courant, vous ne le dépensez pas. Ca s’avère plutôt vrai dans mon cas et bien plus efficace pour mettre un peu d’argent de côté que d’attendre la fin du mois pour « voir ce qu’il reste ». Et si vous n’êtes pas Crésus, commencez petit avec 10/20 € pour voir comment ça se cale avec le reste de votre budget.

Interroger sa consommation pour diminuer ses dépenses

En soustrayant toutes ces charges fixes à votre revenu, vous allez découvrir votre reste à charge. Avec, vous allez payer tout le reste : vos courses, vos pleins d’essence, les petits cadeaux ou plaisirs, les frais de santé…C’est là qu’intervient deux notions qui me sont chères : la méthode BISOU et la consommation raisonnée.

La méthode BISOU est extraite du livre « J’arrête de surconsommer » dont je vous parlais en introduction. Ce moyen mnémotechnique permet de se rappeler des questions à se poser avant chaque achat. Si vous voulez en savoir plus, c’est très bien expliqué sur le blog La salade à tout de Marie, l’une des autrices du livre.

En s’interrogeant systématiquement sur vos achats, vous allez constater que beaucoup répondent à des pulsions et qu’ils finiront par croupir dans votre tiroir à bazar ou au fin fond du garage. Dommage de mobiliser autant de ressources et de matières premières pour ce résultat non ? En questionnant nos besoins et nos envies, on finit bien souvent par diminuer nos dépenses et par ricochet notre reste à charge.

Mais revenons en à notre budget car il est grand temps de conclure. Une fois toutes vos dépenses et recettes inscrites, vous devez viser l’équilibre ou mieux un budget en léger « bénéfice » ce qui vous permettra une souplesse supplémentaire pour les petits frais oubliés. Pour ma part, je vise un surplus de 50/100 € pour être sereine.

Je reviendrais vite vous parler de budget car ce qui ne devait être qu’un article unique s’est transformé au fil de la rédaction en une série de trois articles. Je reviendrais donc vous expliquer comment j’ai procédé pour diminuer mes charges fixes et aussi comment je gère mon budget au quotidien.

Pour continuer l’élaboration de votre budget, jetez donc un oeil ici pour savoir où chercher des économies.

Abonnez-vous à la newsletter !