Mon avis sur Telecoop, premier opérateur télécom participatif

Depuis sa création en avril 2020, Telecoop veut offrir des services télécoms plus transparents et plus écolo. Vous pensez bien que j’ai voulu en être et que j’ai aussitôt (ou presque) changé d’opérateur. Voici mon avis sur Telecoop.

Fondé en SCIC (Société Coopératif d’Intérêt Collectif), Telecoop fait partie du réseau Licoornes qui regroupe huit autres coopératives travaillant pour la transition écologique. On y trouve par exemple Enercoop ou la Nef. Mais alors ça veut dire quoi tout ça ? En tant que coopérative, Telecoop appartient à ses sociétaires, clients ou partenaires, qui en achetant des parts de la coopérative soutiennent le projet et participent aux prises de décisions importantes comme la réutilisation des bénéfices ou le choix des projets à mener. Deux principes majeurs différencient Telecoop des autres opérateurs. On vote selon un principe démocratique d’une personne = une voix, quelque soit le nombre de parts sociales détenues. Le second principe est celui de la lucrativité limitée : 57,5% du résultat doit être réinvesti pour le développement de la coopérative.

En conformité avec ces principes fondateurs, Telecoop veut inventer un nouveau modèle d’opérateur télécom. Au-delà de l’aspect participatif de la coopérative, Telecoop met en avant la nécessité de se réapproprier notre usage du numérique, source de pollution importante. C’est d’ailleurs ce qui m’a séduit chez eux.

Pour un meilleur usage du numérique

La promesse est tentante quand on connaît l’impact du numérique sur notre empreinte carbone. Mais le pari semble tellement difficile. Alors comment tenir cette promesse ?

Limiter ses données mobiles

Telecoop veut jouer sur la transparence en affichant clairement sur les factures la consommation mensuelle. Si le forfait téléphonique proposé comprend des appels et SMS/MMS illimités comme chez de nombreux autres opérateurs, la variable est sur la consommation de données mobiles. L’idée est de ne payer que pour ce qu’on consomme réellement. Pour chaque giga de données entamé, 2€ s’ajoutent à votre facture mensuelle.

Pour limiter votre utilisation de données, pensez à squatter le wifi partout où vous passez : chez vous, au boulot, chez des amis ou même les wifi publics. Autre moyen de limiter leur usage : éviter de regarder des vidéos en streaming, grosses consommatrices de données mobiles.

Prendre soin de son portable

Sur leur site, Telecoop propose également tout un guide pour faire durer son téléphone portable. Saviez-vous que les Français changent leur téléphone tous les 2 ans en moyenne alors même que celui-ci fonctionne encore ? Et tant qu’à vous donner de quoi briller à votre prochain dîner, notez également que 80% de l’empreinte carbone d’un téléphone est lié à sa fabrication.

Si vous voulez limiter cet impact, pensez donc à favoriser un appareil reconditionné et à veiller à son indice de réparabilité. Cela vous permettra par la suite de réparer quelques petites pannes simples par vous-même, en repair café ou chez un réparateur. Ensuite, protégez votre téléphone et pensez à le vider régulièrement pour assurer sa longévité.

Mon avis sur Telecoop

Voici donc deux mois que j’ai sauté le pas. Alors comment c’est passé ma transition ?

avis telecoop

La souscription s’est faite en ligne, de manière très simple et intuitive. Très rapidement, un mail de Telecoop m’a expliqué la suite. J’ai attendu quelques jours avant de recevoir ma nouvelle carte SIM et celle-ci a été activée tout aussi rapidement. C’est Telecoop qui s’est chargé de résilier mon ancien forfait et d’assurer la portabilité de mon numéro.

Telecoop est considéré comme un opérateur de réseau mobile virtuel puisque la coopérative ne dispose pas d’infrastructures propres. Elle s’appuie donc sur le réseau d’Orange, régulièrement classé numéro 1 en terme de qualité de services. Effectivement, aucun problème de réseau chez moi ou dans les lieux que je fréquente régulièrement.

Côté suivi de consommation, la promesse de transparence est largement tenue. Je peux suivre mon utilisation sur mon espace client et bien entendu sur mes factures mensuelles. Et pour l’instant, je peux déclarer fièrement que je ne dépasse pas le giga de données.

Mon avis sur Telecoop est donc plutôt positif jusqu’ici. Je ne regrette pas de payer un poil plus cher que chez mon ancien opérateur. En revanche, je n’ai pas encore d’avis sur le service client car je n’ai pas eu besoin de leur service. Si jamais, vous voulez sauter le pas, je dispose d’un code de parrainage (HHFVAT2SG)qui nous permettra à chacun une réduction de 5€ sur la facture suivante.

Pensez-vous sauter le pas pour encourager Telecoop à poursuivre cette belle aventure ? Une offre internet pourrait d’ailleurs sortir en 2022 si les choses continuent de rouler. A suivre donc !

Reçois mon ebook "Construire un budget éco-responsable" et abonne-toi à ma newsletter !

1 réflexion au sujet de « Mon avis sur Telecoop, premier opérateur télécom participatif »

  1. Coucou !
    Je ne connaissais pas et je suis ravie de découvrir! Pour les données mobiles…je n’ai pas internet sur mon forfait actuel…ça ne changerait pas grand chose pour moi! 🙂 j’ai récemment changé de téléphone…après avoir utilise un téléphone de seconde main pendant 6ans! Cette fois ci j’ai opté pour du neuf, mais j’ai pris un fairphone. Je compte bien le faire durer le plus longtemps possible !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.