budget annuel

Je vous l’ai déjà dit, un budget ça s’entretient au quotidien si vous souhaitez qu’il reste un outil efficace. Et pour moi décembre est un moment très important : l’occasion de faire un point sur l’année écoulée et de prévoir l’année qui arrive.

C’est une étape importante mais qui prend du temps alors n’hésitez pas à vous bloquer un créneau pour pouvoir vous y mettre tranquillement.

Faire le point de l’année qui se termine

Nous allons commencer par calculer la somme annuelle de chaque ligne de notre budget, dépenses et recettes. Pour certains, ce chiffre n’est pas du tout parlant mais personnellement je trouve que cela donne une vraie valeur aux choses. A ce stade, j’aime aussi réaliser un diagramme pour étudier comment se répartissent mes dépenses.

On entend souvent parler de la règle des 50/20/30 : 50% pour les besoins, 20% pour l’épargne et 30% pour les envies. Les besoins correspondent à toutes les dépenses vitales et nécessaires : loyer, charges fixes, impôts, nourriture… Selon votre revenu, l’épargne sera plus ou moins importante. Si l’on prend en compte uniquement l’épargne que l’on mensualise, nous sommes largement en dessous des 20%. Mais nous les atteignons si on prend en compte les épargnes ponctuelles liées aux primes, au versement des panneaux photovoltaïques ou à d’autres entrées d’argent inattendues. Dans tous les cas, ne vous mettez pas la pression. Tout vient à point à qui sait attendre.

Dernière étape, divisez vos sommes obtenues par 12 pour établir une moyenne pour chaque ligne de budget.

Corriger vos dépenses

Grâce aux moyennes, vous allez pouvoir mettre à jour votre budget prévisionnel pour l’année suivante. Avez-vous dépensé plus ou moins que prévu ? Certaines dépenses ont-elles augmenté considérablement ? Faites le point ligne par ligne.

Si c’est le cas, il peut être intéressant de faire la chasse aux économies. Comparez différentes offres de fournisseurs (électricité, gaz, téléphonie, internet…) et faites jouer la concurrence pour les assurances et contrats bancaires.

Repérez également les dépenses imprévues tombées dans l’année et vérifiez si elles sont récurrentes ou non. Si c’est le cas, pensez à créer une mensualisation.

Certaines lignes vont ainsi augmenter, d’autres diminuer mais pensez toujours à viser un léger excédent pour éviter les mauvaises surprises et ainsi mieux absorber les dépenses imprévues.

Anticiper les rentrées d’argent

Quand on parle rentrée d’argent, on pense en premier lieu salaires mais en réalité, vous verrez en creusant votre budget qu’il y en a plein d’autres : primes exceptionnelles, aides, remboursement de trop perçu…

De nombreuses aides sociales restent aujourd’hui non réclamées. Le site Mes droits sociaux vous permet de réaliser une simulation pour connaître les aides dont vous pouvez bénéficier. N’hésitez pas à faire valoir vos droits.

Les entrées d’argent inattendues sont difficiles à estimer, on est bien d’accord. Mais vous pouvez d’ores et déjà réfléchir à la façon dont vous utiliserez ces sommes. Sur quel compte épargne les placer ? A quel projet les consacrer ? Y penser vous empêchera de les dépenser lorsqu’elles arriveront. Personnellement, nous allons consacrer les prochaines au remboursement anticipé de notre prêt voiture, histoire de s’en débarrasser plus vite.

Bien sûr, vous pouvez attendre fin décembre pour vous y mettre. Personnellement, je m’y mettrais pendant les vacances histoire d’être le plus réaliste possible par rapport aux dépenses.

Est-ce que vous réalisez cette étape avant ? Est-ce que vous allez essayer ?

Reçois mon ebook "Construire un budget éco-responsable" et abonne-toi à ma newsletter !