Eco-conduite : une attitude à adopter de suite !

Avez-vous déjà entendu parler de l’éco-conduite ? Plus écologique et plus économique, elle s’acquiert en modifiant seulement quelques habitudes et en adoptant de nouveaux réflexes.

Le budget essence d’un foyer peut vite représenter une somme non négligeable quand on travaille un peu loin de la maison. C’était à notre cas à tous les deux avant qu’on passe l’une des voitures en éthanol et qu’on troque notre vieille diesel contre une électrique (si ça vous intéresse, j’ai écrit un article sur le sujet ici). On devait tourner environ 250/300 € par mois.

En découvrant l’éco-conduite sur le site de l’Ademe, j’étais parvenue à réduire un peu la fréquence de mes passages à la station essence, et tout ça évidemment sans grand changement dans mon quotidien.

Aujourd’hui, j’ai conservé ces bons réflexes avec l’électrique et c’est tout aussi utile pour faire durer ma charge quelques kilomètres de plus. Donc quelque soit l’énergie utilisée par votre véhicule, pas d’excuse : on s’y met !

Adoptez de nouvelles habitudes de conduite

Conduisez à la cool

Plus votre conduite est nerveuse, plus vous consommez de carburant. C’est aussi simple que cela. Partant de cette simple vérité, on commence par apprendre à passer ses vitesses différemment.

Votre consommation de carburant est proportionnelle à votre régime moteur. Ainsi à 3 000 tours minutes, vous consommez deux fois plus qu’à 1 500. Idéalement, vous devriez viser le 2 000/2 500 tours minutes pour une voiture essence et 1 700 tours pour un diesel. Alors vous verrez, ça fait bizarre au début de passer la 4e à 50 km/h mais on s’y fait !

Ensuite, on réduit sa vitesse. Idéalement de 10 km/h. Vous perdrez assez peu de temps sur votre trajet (on perd 4 minutes par 100 kilomètres en roulant à 120 km/h sur l’autoroute par exemple) et vous économiserez du carburant en diminuant votre résistance à l’air. Petit bonus offert, vous émettrez également moins de CO2. Ce n’est pas pour rien si la Convention Citoyenne proposait de diminuer la vitesse sur autoroute

Enfin, cherchez à garder une vitesse constante pour éviter les accélérations qui suivent nécessairement les freinages.

Freinez intelligemment

Vous m’avez vu venir j’imagine. Si je vous encourage à garder une vitesse constante,