électricité verte

Dans un précédent article, je vous donnais de nombreuses pistes pour diminuer votre consommation électrique, élément clé d’une transition écologique réussie. Mais si consommer moins est indispensable, choisir à quel modèle on donne son argent est aussi primordial. Alors l’électricité verte, c’est quoi ? Comment différencier les offres pertinentes du greenwashing et surtout comment sauter le pas ? C’est parti !

L’électricité verte c’est une électricité issue de sources d’énergies renouvelables. On pense bien sûr au solaire, à l’éolien et à l’énergie hydraulique mais il peut aussi s’agir de géothermie, d’énergie marée motrice ou encore de biomasse. Faire le choix d’une électricité verte, c’est donc un message fort de notre souhait d’une transition énergétique vers un abandon progressif des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon). Mais le chemin est encore long car, en France, en 2018, seulement 22,7% de l’électricité utilisée provenait de sources renouvelables. Pourtant, il n’y a rien de plus facile que de changer de fournisseur ! A condition de savoir faire le tri dans les différentes offres vertes.

Comprendre les offres vertes pour mieux choisir

Quand un fournisseur d’électricité lance une offre verte, il garantit qu’une quantité d’électricité verte équivalente à la consommation du client est injectée sur le réseau. Cette traçabilité administrative est assurée au niveau européen par les Garanties d’Origine. Il s’agit de certificats électroniques délivrés aux producteurs par rapport à la quantité d’énergie renouvelable produite. Gardez cela en tête car nous y reviendrons très vite.

L’ADEME (Agence de la Transition Ecologique) reconnaît deux types d’offre : standard et premium. Dans une offre standard, le fournisseur « verdit », en réalité, une électricité d’origine non renouvelable. Comment ? Il achète sur le marché de gros un mix composé de différentes énergies. En France, il s’agit majoritairement de nucléaire (72% du mix électrique), de pétrole ou de gaz. Il achète ensuite des Garanties d’Origine à des producteurs d’énergie renouvelable. A la fin, il facture au consommateur le prix du mix énergétique et le prix des Garanties d’Origine. Seulement 1% du prix payé par le consommateur va réellement au producteur vert. Les offres standard continuent donc à financer la production d’électricité d’origine nucléaire ou fossile.

A l’inverse, dans une offre premium, le fournisseur s’approvisionne à partir de ses propres sites de production ou achète directement auprès de producteurs locaux, sans passer par le marché de gros. Dans ce cas, 29% du prix payé par le consommateur va dans la poche du producteur et aucune énergie nucléaire ou fossile n’est mise à contribution.

Alors vous me direz « c’est très bien mais comment moi consommateur, j’arrive à faire la différence ? ». En se référant à l’excellent travail mené par Greenpeace France qui classe chaque année les fournisseurs d’offres vertes. On y découvre ainsi si notre fournisseur achète du mix énergétique ou s’il se fournit 100% en renouvelable mais également ses projets d’investissement à court terme. Je vous encourage à être curieux et à tester dès à présent votre fournisseur. Si le résultat vous déprime un peu, dites-vous que j’étais avant chez Lampiris, racheté par Total Direct Energie, et relativisez !

Changer de fournisseur en 5 minutes chrono

Votre fournisseur est très mal classé ou vous voulez simplement faire un peu mieux ? Il n’y a rien de plus simple que de changer de fournisseur d’électricité. C’est gratuit, sans engagement et garanti sans coupure. Et le top du top, c’est que vous ne gérez aucune paperasse : le nouveau fournisseur s’occupe de tout.

Préparez votre dernière facture annuelle (vous y trouverez votre PDL, point de livraison, ainsi que votre consommation) et votre RIB et c’est parti !

Quand nous avons fait la démarche de changer d’offre, nous avons décidé de partir du haut du tableau de Greenpeace et de nous arrêter dès qu’une offre nous satisfaisait au niveau tarif. Chaque site de fournisseur vous propose, en effet, une simulation tarifaire rapide qui permet de se positionner au niveau de son budget. L’année dernière, le classement était un peu différent et nous nous sommes arrêtés sur Ilek qui nous proposait un tarif similaire à notre offre cracra. En fait, c’est même mieux que ça car ce fournisseur propose trois tarifs : une estimation basse, une moyenne et une haute. Par sécurité, nous avions choisi la haute qui correspondait à notre précédente offre et qui nous a forcément offert une belle surprise au moment de la régularisation.

Nous avons récemment participé à une offre d’achat groupé d’électricité verte. Nous avons finalement fait le choix de décliner car même si nous gagnions un peu sur le tarif mensuel, le fournisseur retenu était nettement plus bas dans le tableau de Greenpeace. Heureusement que chéri est tout aussi persuadé que moi de l’intérêt de bien utiliser son argent !

Alors prêt à changer ? Dites-le moi en commentaire si vous sautez le pas !

Et si jamais, votre meilleure simulation tarifaire est chez Ilek, voici mon code parrain :  PETITSPAS. Vous et moi gagnerons 100 kWh (15€) à utiliser sur notre prochaine facture de régularisation, à donner à une association (WWF ou les Hôpitaux de Paris) ou à investir dans un projet écologique.

Abonnez-vous à la newsletter !