économies d'électricité

Ah l’électricité ! Rien que ce sujet pourrait me faire parler pendant des heures. J’ai d’ailleurs plusieurs idées d’articles dans les cartons. En attendant leur rédaction, je vais vous donner quelques astuces faciles et peu coûteuses pour faire baisser votre consommation et par là même votre facture mensuelle. C’est parti ?

1. On isole

Le chauffage représente à lui seul près de 55 % de notre consommation électrique. Si vous vous chauffez au gaz, même combat. Alors la première étape, c’est d’isoler au maximum.

Si vous n’avez pas peur des gros travaux, osez vous lancer dans une réhabilitation de votre logement avec l’aide du site Faire.fr (je suis en plein dedans et nous allons payer seulement 3 000 €, c’est dingue et il faudra que je vous raconte !).

D’ailleurs si le sujet vous intéresse, je vous conseille de lire mon article sur les dispositifs facilitant la rénovation énergétique des habitations.

Si ce n’est pas le cas, traquez les fuites d’air et calfeutrez : boudins en bas des portes, rideaux isolants devant les fenêtres, tapis au sol. A la nuit tombée, fermez les volets et rideaux pour conserver la chaleur.

Et surtout même si ça vous parait contre-productif, aérez 15 minutes par jour pour renouveler l’air, réduire l’humidité et augmenter le sentiment de chaleur. Bon j’admets, j’écris cet article au début de l’été…mais ça vous laisse le temps de vous équiper !

2. L’importance du chauffe-eau

Le chauffe-eau électrique arrive en deuxième position sur le podium de la consommation électrique : 22 %.

Vous l’avez déjà bien regardé votre cumulus vous ? Non ? Alors allez-y et vérifiez donc ses réglages par la même occasion : allumage une fois par jour (de préférence en heures creuses, on y vient juste après) et température à 50° (pas plus bas pour éviter la prolifération de bactérie).

Et pour le faire chauffer moins, couvrez-le. Avec de l’isolant du commerce, une couverture de laine ou même une couverture de survie, vous lui ferez gagner quelques degrés sans électricité.

Sinon, vous pouvez aussi changer votre cumulus électrique par un chauffe-eau thermodynamique ou solaire mais on est d’accord, c’est un poil plus cher.

3. Des heures creuses ?

Les heures creuses, on y vient ! Les fameuses HC souvent opposées aux HP, heures pleines (et non Harry Potter comme me le souffle systématiquement mon cerveau). Les contrats d’électricité sont proposés en 2 versions : tarif de base, identique à tous moments de la journée, et HP/HC avec 8 heures à moindre coût, souvent la nuit et plus rarement nuit et temps du midi. Les créneaux sont différents selon les zones et les opérateurs, renseignez-vous auprès de votre fournisseur d’énergie pour connaître vos périodes d’heures creuses.

Aujourd’hui, près de la moitié des ménages font le choix de ce tarif mais attention il n’est intéressant que si vous consommez au moins 50 % de votre électricité en heures creuses. Pour les atteindre, on programme chauffe-eau, machine à laver, lave-vaisselle et sèche-linge sur ces créneaux horaires

Pour tout comprendre sur votre facture d’électricité, n’hésitez pas à lire mon article sur le sujet.

4. Du côté des prises

L’ADEME considère que les appareils en veille représentent 10 % de la consommation électrique, hors chauffage, soit un peu moins de 5 % de la facture totale. C’est pas fou mais ça vous paierait un bon resto en amoureux ou entre copines.

Commencez par débrancher les appareils que vous n’utilisez pas en permanence comme votre super robot de cuisine et surtout votre chargeur de portable ou d’ordinateur qui charge dans le vide. Equipez-vous en multiprises à interrupteur et hop une sur le coin petit déj par exemple (grille-pain, cafetière, micro-ondes), une autre sur le coin multimédia (télé, dvd, décodeur télé) et le tour est joué. Et pour la box ? Pourquoi ne pas investir dans un programmateur pour la couper quand vous êtes au travail ou que vous dormez. On le fait à la maison et la box se porte bien.

Ca peut paraître un peu contraignant mais ce sont de petites habitudes faciles à prendre. C’est d’ailleurs une des questions qu’on se pose maintenant avant d’aller se coucher à la maison « t’as éteint la multiprise? ».

économies d'électricité
Image par ri de Pixabay

5. L’importance des bons réglages

C’est fou comme un rien peut tout changer ! Saviez-vous qu’à chaque fois que vous baissez votre chauffage d’1 degré vous diminuez votre facture annuelle de 7 % ? Les températures préconisées sont de 19° dans les pièces à vivre et 16° dans les chambres. Je vous laisse faire le calcul et je suis certaine que vous serez ravi.e.s d’enfiler votre vieux sweat tout doux ou votre bon vieux pull en laine.

Côté appareil électroménager, privilégiez au maximum les basses températures et/ou les cycles éco qui sont plus économes en consommation électrique et en eau. Et si vous devez changer un appareil, pensez à regarder son étiquette et à viser le A +++ qui consomme de 20 à 50 % d’énergie en moins qu’un simple A.

Enfin pour vos ampoules, privilégiez les LED qui consomment moins et durent plus longtemps !

J’avais promis 5 astuces et j’avoue j’ai un peu triché. Il y a tellement à faire ! Régulièrement demandez-vous comment vous pourriez faire telle ou telle chose sans électricité et essayez ! Par exemple, faites sécher votre linge dehors plutôt qu’au sèche linge, laissez vos cheveux sécher à l’air libre ou montez votre mayonnaise à la main.

L’électricité est tellement omniprésente et facile d’accès qu’on s’interroge peu à son sujet et qu’on n’imagine même pas pouvoir faire baisser la facture. Bientôt, je vous parlerais fournisseurs d’électricité et rénovation énergétique pour creuser un peu plus le sujet !

Si le sujet des économies vous intéresse…

Economisez l’eau, c’est bon pour la planète (et le portefeuille)

Reçois mon ebook "Construire un budget éco-responsable" et abonne-toi à ma newsletter !