production kéfir

Aujourd’hui, je vais vous parler kéfir, et plus particulièrement kéfir de fruit, aussi appelé kéfir d’eau en opposition à son cousin le kéfir de lait. Cette boisson fermentée, légèrement effervescente, est un véritable complexe de probiotiques de haute qualité, idéal pour votre santé.

L’histoire raconte que le kéfir a été découvert il y a plus de 2 000 ans par des bergers du Caucase. Gardant leur lait dans des outres en peau de chèvre, ils ont, en effet, constaté qu’en fermentant, le lait faisait naître des grains qui permettaient de reproduire cette fermentation. Le kéfir était né et son secret a été jalousement gardé pendant des centaines d’années avant d’être exporté en Russie et de là gagner l’Europe et le reste du monde.

Une boisson aux multiples vertus

Les multiples bienfaits du kéfir en font un véritable « alicament » à intégrer dans votre quotidien. Notons d’abord qu’il est riche en vitamines, minéraux, acides aminés et enzymes. Régulateur du système digestif, il facilite la digestion, nettoie et détoxifie les intestins et le foie et réduit les ballonnements et flatulences. Il tranquillise également le système nerveux et est donc recommandé en cas d’hyperactivité, stress ou insomnie. Enfin, il est connu comme soutien du système immunitaire. Pas mal non ? Maintenant qu’on sait tout ça, penchons-nous sur la recette.

La recette de base

Pour vous lancer dans la fabrication de kéfir, il faudra d’abord vous procurer des grains. La tradition veut que les grains se partagent puisqu’ils ont la bonne manie de se multiplier. Les miens, c’est Anaïs, la fondatrice d’Ekwana, qui me les a donné. Regardez du côté des magasins bio car il n’est pas rare qu’ils en donnent ou qu’à minima, ils partagent des annonces de don. Et si vraiment vous faites chou blanc, vous pouvez acheter des ferments de kéfir mais ceux-ci ne pourront être réutilisés qu’une quinzaine de fois. Les vrais grains de kéfir, eux, se reproduisent à l’infini.

Pour 2 litres de boisson, il vous faudra :

  • 2 litres d’eau minérale ou d’eau du robinet décantée quelques heures pour éliminer les traces de chlore
  • 50 grammes de grains de kéfir
  • 1 agrume bio coupé en tranches (personnellement, j’opte pour le citron)
  • 2 fruits secs bio non sulfurisé (ici j’opte pour des figues mais vous pouvez préférer les abricots, les raisins…)
fermentation kefir

Mettez le tout dans un récipient. Ne le fermez pas mais posez juste un couvercle dessus. Stockez à température ambiante. La première macération sera prête quand les fruits secs remonteront à la surface. Dans cette première macération, vous pouvez également rajouter fruits frais, menthe ou herbes aromatiques pour parfumer votre boisson autrement qu’au citron ou à l’orange.

Filtrez votre boisson. Récuperez vos grains et mettez-les dans un pot à confiture avec de l’eau et du sucre. Conservés au frigo, ils se tiendront sages jusqu’à la prochaine production. Pensez à changer l’eau toutes les semaines et à vérifier régulièrement s’ils ont du sucre à grignoter.

Transférez votre kéfir dans des bouteilles à limonade en fermant hermétiquement le bouchon cette fois. Le stockage se fera toujours à la lumière et à température ambiante. La boisson sera prête à être stockée au frigo quand vous entendrez un petit pchit à l’ouverture. Ne faites pas comme moi la première fois et vérifiez régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs, sinon vous pourriez faire face à une explosion digne des plus grands champagnes !

A partir de là, vous pouvez conserver votre bouteille au frigo et dégustez au fil de vos envies. N’hésitez pas à partager vos expérimentations et recettes en commentaires !

Abonnez-vous à la newsletter !