Il y a quelques temps, je vous ai raconté pourquoi et comment je privilégiais l’occasion en matière de mode. Aujourd’hui, je voulais vous parler d’une initiative qui me parle vraiment : le défi « Rien de neuf » lancé par Zéro Waste France. Et j’espère vous convaincre de tenter l’expérience en 2021 avec moi.

Le principe du défi est relativement simple à comprendre : préserver les ressources de notre planète en essayant d’acheter le moins d’objets neufs possibles. L’idée de ce défi est de s’habituer à s’interroger avant chaque achat sur les possibilités qui s’offrent à nous : l’emprunt, la location, le recyclage/la réparation, l’achat d’occasion et en dernier recours l’achat neuf.

Derrière chaque objet neuf, une montagne invisible de ressources

On en avait parlé dans l’article sur la mode d’occasion : chaque objet neuf nécessite l’extraction ou l’utilisation de ressources, du transport, de l’énergie…Ainsi, l’association a calculé ce poids pour de nombreux objets courants. Un manteau pèse ainsi 110 kg de matières premières, un micro-ondes plus de 2 tonnes. Prolonger la vie de ces produits permet de diminuer leur poids écologique et d’éviter l’extraction de nouvelles ressources.

Dans la pratique, le plus simple reste l’achat d’occasion, facilité par les nombreuses plateformes en ligne en cette période sanitaire compliquée. Mais dans de nombreux cas, l’emprunt à un voisin ou la location suffit à répondre au besoin ponctuel.

Le site et le blog proposent de nombreuses ressources pour aider à trouver des alternatives intéressantes pour chaque besoin.

Et comment ça marche ce défi ?

Je me suis inscrite au défi au début de l’année 2020 mais il faut bien avouer que je n’ai pas été très assidue. En presque un an, j’ai enregistré seulement 6 achats d’occasion et 2 non-achats pour un total de 453 kilos de ressources économisées.

En effet, une fois votre compte personnel créé, il vous suffit de rentrer chacun de vos achats, neuf ou d’occasion, ainsi que vos non-achats (emprunt, location, réparation…). Pour une grande partie de produits, le site enregistre le poids des ressources économisées mais c’est loin d’être exhaustif.

Mais le fait de prendre le temps de noter chaque achat transforme l’acte d’achat en permettant de s’interroger à chaque fois. Je crois d’ailleurs que je vais me créer une page de suivi dans mon agenda d’amour pour être plus exhaustive en 2021. Et pour m’encourager davantage et obtenir des astuces supplémentaires, je vais suivre le défi sur les réseaux sociaux.

Pour ma part, je suis adepte de l’achat d’occasion et de la réparation. Je tenterai bien le prêt entre particuliers mais je sens bien que Monsieur n’en est pas là. Et vous ? Ca vous dit de tenter l’expérience avec moi ?

Abonnez-vous à la newsletter !