Pourquoi se mettre tout de suite à la méditation ?

Lâcher prise n’est pas toujours chose facile quand nos activités s’enchaînent et que nous sommes prises dans le quotidien. La méditation est un moyen efficace d’y parvenir, si on s’en donne les moyens.

Si je vous parle méditation aujourd’hui, c’est parce que je la pratique moi-même depuis plusieurs années maintenant. Parfois, je l’abandonne quelques semaines, quelques mois mais j’y reviens toujours.

Commençons si vous le voulez bien par évacuer toutes les fausses excuses que vous pourriez vous trouver.

Celle que j’ai probablement le plus entendu parmi mon cercle familial et amical, c’est « j’aimerai bien mais j’ai pas le temps! ». Sérieusement ? Si vous n’avez jamais médité de votre vie, personne ne s’attend à ce que vous partiez méditer pendant une heure rassurez-vous. Mes propres méditations dépassent rarement le quart d’heure. En général, 10 minutes suffisent et franchement, c’est quoi 10 minutes sur une journée ? C’est à peine plus d’1% de votre journée éveillée.

« J’aimerai bien mais moi, faut que ça bouge ». Soyons clair, la méditation n’est pas du sport et elle ne vous apportera pas du tout les mêmes bienfaits. La plupart d’entre nous sont tout à fait capables de rester assises 8 heures par jour au travail ou 2h30 devant un film mais vous seriez incapables de vous poser 10 minutes pour méditer ?

Si vous êtes curieuse, passez donc à l’acte, une fois, deux fois, puis plus régulièrement. La méditation a tant à vous apporter qu’il serait vraiment dommage de passer à côté.

Les bienfaits de la méditation

Millénaire, la pratique de la méditation a de nombreux atouts, reconnus par les scientifiques. Il est, en effet, désormais prouvé que la méditation diminue le stress, l’anxiété et les émotions négatives. Elle contribue également à atténuer les symptômes de la dépression. En effet, pratiquer la méditation relaxe l’esprit en créant un espace de sérénité. La pratique régulière permet également d’apprendre à contrôler davantage ses émotions.

La méditation favorise la confiance en soi et la sensation de bien-être. Grâce à cette harmonie retrouvée, vous développerez également davantage votre empathie et votre compassion.

Physiquement, elle agit sur la qualité du sommeil. La méditation permettrait également de renforcer le système immunitaire et d’apprendre à mieux gérer la douleur en incitant l’esprit à se concentrer sur les sensations agréables.

Personnellement, je rajouterai qu’elle m’aide à prendre du recul quand des soucis se présentent en me rattachant à l’instant présent. La méditation me permet également d’y voir plus clair quand plein de choses se présentent en même temps. C’est un peu comme si je pouvais ralentir les choses pour prendre le temps de les observer, souci par souci. Et, enfin, dernière raison mais pas des moindres : c’est mon moment à moi, l’un des rares où je suis en tête à tête avec moi-même et mes pensées, pleinement.

Si à ce stade, vous êtes convaincue de l’intérêt d’essayer, voyons maintenant comme s’y prendre.

Lancez-vous avec Namatata

Namatata méditation

J’ai eu la chance de pouvoir tester gratuitement une nouvelle application de méditation. Namatata veut démocratiser la pratique de la méditation en proposant des exercices courts, 10 à 20 minutes sur des thématiques ultra variées.

L’application est bien sûr disponible sur Android et Iphone. Elle propose un parcours gratuit de 7 séances pour découvrir ce qu’est la méditation et se familiariser avec cette pratique. Un abonnement est ensuite proposé à ceux et celles qui veulent aller plus loin. Et attention, roulement de tambour…Namatata vous offre grâce au code Nama2mois deux mois d’abonnement gratuits. C’est pas super, ça ?

L’application est hyper agréable à utiliser et propose de supers programmes variés. On peut choisir entre des programmes de 7 séances ou des méditations plus « one shot ». Il y a également des séances spécial sommeil que j’ai trouvé très intéressantes. Personnellement, j’ai eu un véritable coup de coeur sur les séries « Gestion du poids » qui fait écho à mon travail réalisé depuis début mars et qui fait suite à mon rendez-vous avec une nutrithérapeute, et « Féminin » qui pose des questions très intéressantes.

Je n’ai pas encore essayé mais les séances « Activités » me font également de l’oeil. Elles proposent de méditer en se levant, en marchant, en mangeant ou en travaillant.

Même mon fils s’y est mis puisque Namatata propose également une session dédiée aux enfants (5 ans et moins, 6 à 8 ans et 9 à 12 ans). Les séances des tout-petits sont courtes et très visuelles. Mon grand adore et interagit beaucoup avec la voix du narrateur qui lui demande comment il se sent. Je lui ai demandé pourquoi il aimait, il m’a répondu « parce qu’on s’allonge et on imagine des choses ».

Entre les séances gratuites et les deux mois offerts, vous auriez tort de ne pas essayer, vous ne croyez pas ? J’ai hâte de connaître vos impressions. N’oubliez pas de venir me raconter.

Reçois mon ebook "Construire un budget éco-responsable" et abonne-toi à ma newsletter !

6 réflexions au sujet de “Pourquoi se mettre tout de suite à la méditation ?”

  1. Hey,

    Écoute je suis convaincu par la méditation, mais j’ai le sentiment que ce n’est pas pour moi. Après je prend souvent le temps de me poser à ne rien faire pour réfléchir ou ne penser rien. J’aime aussi marcher dans la nature et regarder les oiseaux, les arbres, les cours d’eau. De mon point de vue, c’est également une sorte de méditation 🙂

    En tout cas, chacun doit trouver sa manière à lui de libérer son esprit. Si ton article peut en aider certains, c’est génial 🙂

    Belle journée à toi !

    Répondre
    • Alexandre, se poser à ne rien faire pour réfléchir ou ne penser rien c’est une forme de méditation, marcher en forêt sans but également. Les mêmes bienfaits sont trouvés !

      En en parlant avec des personnes réticentes, le frein à la méditation (entre autre le « c’est pas pour moi ») venait surtout de la peur de se confronter à ses propres pensées et émotions, de se retrouver face à soi-même. Il y a tellement de formes différentes de méditations (active ou passive d’ailleurs) que l’excuse du « c’est pas pour moi » ne peut pas être valable. Mais toutes demande un effort mental pour créer l’habitude.

      J’avais toutefois lu quelque part que pour certaines personnes, la méditation pouvait au contraire devenir néfaste, il me semble pour les personnes présentant des troubles bipolaires entre autre… A confirmer !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.